Ombres sonores de Londres – Sound shadows of London

“Whoum, whoum, whoum”

Dans le cadre du festival “Écoutons la ville” avec Canal B et I’m from Rennes, j’ai composé cette création faisant entendre les bruits d’un Londres vrombissant tout droit sortis du “Meilleur des Mondes” d’Aldous Huxley, d’après cet extrait du chapitre 5 :

meilleurdesmondes“Des prairies du Trust des Sécrétions Internes et Externes arrivaient les meuglements de ces milliers de bestiaux qui fournissaient, par leurs hormones et leur lait, les matières premières destinées à la grande usine de Farnham Royal. Un bourdonnement incessant d’hélicoptères emplissait le crépuscule. A intervalles réguliers de deux minutes et demie, une sonnerie et des sifflements déchirants annonçaient le départ des trains légers sur monorail qui ramenaient de leur terrain séparé à la capitale les joueurs de golf des castes inférieures. Lenina et Henry se hissèrent dans leur appareil et démarrèrent. A deux cent cinquante mètres, henry ralentit les hélices d’hélicoptère, et ils restèrent suspendus une minute ou deux au dessus du paysage qui s’estompait.”


For the festival “Listen the city” with Canal B et “I’m from Rennes”, I composed a creation with noises, inspired of the book “Brave New World” (Aldous Huxley). In the same time, listen the sound creation and read this extract of the chapter 5 :

“From the grounds of the Internal and External Secretion Trust came the lowing of those thousands of cattle which provided, with their hormones and their milk, the raw materials for the great factory at Farnham Royal. An incessant buzzing of helicopters filled the twilight. Every two and a half minutes a bell and the screech of whistles announced the departure of one of the light monorail trains which carried the lower caste golfers back from their separate course to the metropolis. Lenina and Henry climbed into their machine and started off. At eight hundred feet Henry slowed down the helicopter screws, and they hung for a minute or two poised above the fading landscape.”


  • Création sonore diffusée le 1er mars durant le festival et sur les ondes de Canal B (Rennes)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *